Dimanche, 22 Octobre 2017

Moulins à vent déchus

En ruine et quelques années avant leurs restaurations, les moulins inspiraient les gens du pays et certains nous contaient encore leur attachement à ces tristes silhouettes :

 

 

 

 

Moulin de Montrome

 

 

Moulin de la Maison Blanche

 

 

Moulin du Calvaire

 

 

 

Moulins à vent déchus, perchés sur nos montagnes

Artisans besogneux jadis de la moisson

Quand vous étiez encore l'orgueil de nos campagnes

Aurait-on pu songer vous voir à l'abandon.

 

Vous étiez la fierté du noble paysan

Quand vos ailes battaient sans arrêt en cadence

Grandes légères roues qui tournaient dans le vent

Représentant pour eux le blé en abondance.

 

Souvent dans le beffroi montait votre meunier

Pour regarder au loin venir les longues files

Des ânes et mulets gravissant le sentier

Qu'ils foulaient durement de leurs sabots agiles.

 

Le tic, tac, enchanteur était une musique

Un immense plaisir pour tous les assistants

Et la farine avait la blancheur féerique

De la neige durcie en haut de nos volcans.

 

Jolis moulins à vent autrefois si coquets

Pittoresques témoins de la riche récolte

Vous étiez le charmant décor de nos sommets

Gardez-vous de ce temps, amertume et révolte ?

 

Vous n'êtes maintenant que de pauvres vestiges

Aux toits qui voient le jour, aux vieux murs lézardé

Vos voiles en lambeaux suspendues à leurs tiges

Providentiel perchoir des corbeaux attardés.

 

Celui cher à mon cœur est piqué sur les crêtes

De nos sombres ravins aux vastes horizons

Un calvaire à ses pieds se moquent des tempêtes

Et la bise mordante en nos froides saisons.

 

Mais dès que le printemps chante dans les vallons

Tous nos moulins sourient oubliant leurs blessures

Car dans l'air embaumé volent des papillons

Qui les enrichiront de leurs vives parures.

 

                                           Mme De Bouchard

 

 

 

Les moulins à vent d'Ally : Plus d'info...

 

Windguru

Actualités

Vidéos

Merci à la caravane de l'image pour ces vidéos...

Nos partenaires :